Future of work, #DefiTM

Des collaborateurs pions ou joueurs ?

Publié le 04/10/2018
Catégorie Future of work, #DefiTM

Suite de nos synthèses de livres traitant de Talent Management. ;)
Cette semaine nous vous parlons de motivation.

Des collaborateurs pions ou joueurs ?

Les scientifiques ont longtemps pensé qu’il n’existait que deux types de motivation :
• la motivation biologique (ex : manger lorsqu’on a faim)
• la motivation externe (récompense ou punition)

Grâce à des chercheurs inspirés, tels que Harlow et Deci, il a été prouvé qu’il existe une troisième forme de motivation intrinsèque, liée à notre « besoin inné de diriger notre propre vie, d’apprendre et de créer de nouvelles choses et de mieux réussir ».

Daniel Pink

Dans son livre La vérité sur ce qui nous motive, Daniel Pink remet en question les approches de nos parents, écoles et entreprises quand il s’agit de nous motiver.

Selon lui, les trois éléments nécessaires à stimuler cette troisième forme de motivation intrinsèque, positive et constructive sont :
• l’autonomie
• la maitrise
• la finalité

Commençons, dans cet article, par traiter le premier levier de l’autonomie.

Pink nous parle d’un certain Gunther qui aurait transformé son agence en environnement de type ROWE (Result only working environment). Ainsi, toute autonomie est permise (horaires, déplacements), du moment où le travail est fait.

« Dans la mesure où la plus grande partie de ses collaborateurs avaient une activité créative (développeurs, designers, etc.), c’était une chose essentielle. Ce qu’ils font, c’est de la création. Et il leur faut de l’autonomie ! »

Ces salariés ont toujours des objectifs très précis à atteindre, et un manager disponible pour débloquer les obstacles quand besoin.

« Les salariés sont bien moins susceptibles de changer d’emploi pour une augmentation de salaire annuelle de 7000 ou même 14000 euros. », explique Gunther, convaincu que ses collaborateurs sont attachés à cette satisfaction personnelle que leur permet l’entreprise.

Selon les chercheurs Deci et Ryan, développer l’autonomie permet : d’avoir une meilleure compréhension des concepts, d’obtenir de meilleurs résultats scolaires, d’être plus persévérant en classe et dans les activités sportives, d’être plus productif, de mois échouer et de se sentir psychologiquement mieux.

Une étude menée auprès de 320 entreprises, dont la moitié accordait plus d’autonomie à ses salariés a prouvé, en 2004, que celle-ci connaissait un taux de croissance quatre fois plus élevé et une rotation du personnel trois fois moindre.

Rien que ça…

La suite de notre synthèse du livre de Daniel Pink, la semaine prochaine ! ;)

Plus d'articles

Partager

Entrez vos identifiants

Pas encore inscrit chez CreativLink ? Créez un compte Freelance ou Entreprise

Entrez votre adresse e-mail

Bienvenue !

Votre compte a bien été créé.
Notre équipe de talent managers est à votre écoute pour vous accompagner dans vos recherches dès maintenant.

À bientôt,
La Team CreativLink

Revenir au site Aller sur mon compte

Merci !

Nous avons bien reçu votre demande d’inscription.
Nos talent managers vont étudier votre candidature et revenir vers vous très prochainement.

À bientôt,
La Team CreativLink

Revenir au site

Envoyer un brief

Date de début Facultatif

Date de fin Facultatif

Ajouter une pièce jointe Ficher PDF, Word, Powerpoint...

Vous pouvez aussi nous appeller

01 48 78 78 18

ou nous contacter par mail